Reconnaissance des employés

Vous voulez mobiliser vos employés? Misez sur la reconnaissance

Votre équipe de développeurs Web croule sous les projets d’importance alors que les défis stimulants s’enchaînent les uns après les autres. Vous offrez une rémunération concurrentielle et des avantages sociaux alléchants. Pourtant, difficile de motiver les troupes. Vous sentez que peu à peu, le dynamisme des uns s’essouffle et soupçonnez que d’autres songent à quitter le navire. Comment les retenir? Comment attirer de nouveaux talents? Avez-vous pensé à instaurer une véritable culture de reconnaissance au travail? Au-delà du salaire, des bonis et des avantages sociaux, la capacité d’une entreprise à exprimer sa gratitude serait l’un des leviers les plus puissants de rétention, de mobilisation et de productivité.

La reconnaissance : bonne pour la santé

Tout le monde a besoin d’être reconnu pour qui il est, pour ce qu’il fait et pour les efforts qu’il consacre au succès de l’organisation pour laquelle il travaille. De l’employé qui commence au bas de l’échelle au PDG. Pourquoi? Parce que la reconnaissance est un besoin essentiel de l’être humain. Elle forge l’identité des personnes, elle agit sur la confiance en soi, l’estime personnelle et favorise des relations interpersonnelles plus harmonieuses.

Dans un dossier spécial sur la reconnaissance et l’engagement, M. Jean-Pierre Brun, éminent spécialiste de la question, rapporte que des recherches scientifiques ont clairement démontré qu’il existe un lien entre le manque de reconnaissance et la santé. Il cite notamment une étude britannique qui indique que la faible reconnaissance au travail augmenterait jusqu’à 1,7 fois le risque de développer des maladies cardiovasculaires et jusqu’à 1,9 fois celui de vivre de la détresse psychologique.

Exprimer sa gratitude : entre bonnes intentions et réalité

Si les retombées positives de la reconnaissance au travail ne font plus aucun doute dans l’esprit de la plupart des spécialistes en gestion des ressources humaines, force est d’admettre qu’il existe un fossé entre la théorie et la réalité. Dans l’Enquête québécoise des conditions de travail, d’emploi et de SST (EQCOTESST) publiée par l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail en 2011, on apprend en effet que 42 % des travailleurs sondés estiment qu’ils sont faiblement reconnus dans leur milieu de travail.

Or, la reconnaissance serait un des leviers les plus puissants de motivation et d’engagement. Encore plus que le salaire. Qu’attend-on pour instaurer des pratiques courantes de reconnaissance dans nos milieux de travail? Il est vrai que l’ère est à la concurrence, aux objectifs, à la rationalisation des dépenses. Cependant, exprimer de la gratitude ne coûte presque rien et rapporte énormément.

Soyez authentique! 

Dans son article paru sur le Portail RHRI, Jean-Pierre Brun relève 4 modes de reconnaissance au travail :

  • La reconnaissance de la personne, qui s’adresse à l’individu, et non à l’employé. Dire bonjour à ses collègues, les informer et les consulter, s’enquérir de ce qu’ils vivent sur le plan personnel et professionnel en sont des expressions.
  • La reconnaissance des résultats porte sur ce qui est mesurable. Le versement d’un boni à l’atteinte d’un objectif en est une manifestation.
  • La reconnaissance de l’effort, qui fait abstraction des objectifs et des résultats. Il peut s’agir de remerciements pour les efforts déployés dans un projet ou pour ceux consacrés jour après jour. Le gestionnaire qui délègue une tâche délicate ou qui confie un mandat stratégique à ses employés, le haut dirigeant qui remet une lettre de félicitations à un employé qui s’est particulièrement investi dans la réalisation d’un mandat reconnaissent ainsi l’effort.
  • La reconnaissance des pratiques de travail, qui porte sur la qualité du travail, la rigueur dans son exécution et le souci de bien faire. Elle s’intéresse surtout aux compétences et aux qualités professionnelles de l’employé.

Les conditions pour une reconnaissance efficace

Mais attention, pour qu’elle entraîne des effets bénéfiques sur les employés et sur leur motivation, la reconnaissance doit répondre à certains critères :

  • Elle doit valoriser les personnes, et non s’en tenir aux aspects organisationnels, comme l’efficacité et la productivité;
  • La reconnaissance offerte à l’individu plutôt qu’à l’équipe a des retombées plus importantes;
  • Elle doit être constante et être manifestée au quotidien. Si, au départ, elle ne vient pas naturellement et demande un peu d’efforts, tôt ou tard, elle devient une pratique naturelle, sentie et sincère.

10 façons d’exprimer sa reconnaissance

Mais encore? Concrètement, au quotidien, quels gestes pouvez-vous accomplir pour exprimer de la reconnaissance envers vos employés? Voici 10 façons toutes simples d’intégrer cette pratique :

  1. Prendre le temps de les saluer, de les remercier, d’échanger avec eux comme avec les supérieurs. Faire preuve de politesse, mais aussi d’intérêt pour le vécu de ses pairs.
  2. Faire participer les employés aux processus de décision en les impliquant tôt dans un projet d’envergure ou en cherchant à obtenir leur avis sur certaines orientations. S’assurer que leur avis est pris en compte lorsque vient le temps d’agir. Ce n’est pas tout de solliciter leur point de vue, encore faut-il qu’ils sentent qu’on les a écoutés.
  3. Permettre aux employés d’organiser leur horaire ou leur offrir de la marge de manœuvre et de l’autonomie dans l’exécution de leurs tâches. Voilà une belle marque de confiance à l’égard de leur compétence et de leur capacité à répondre aux attentes.
  4. Inviter une équipe ou un employé à présenter un projet, un travail ou l’état d’avancement d’un mandat devant le comité de direction de l’entreprise. C’est une bonne façon de montrer que leur apport compte, et que la haute direction reconnaît l’importance des tâches de chacun.
  5. Offrir une bonne main d’applaudissements lors d’une rencontre pour souligner les efforts consacrés par un ou des employés dans la réalisation d’un projet.
  6. Organiser un événement pour saluer une réussite spécifique.
  7. Prendre des nouvelles d’un employé qui vit une situation difficile, lui offrir du soutien et manifester de la compréhension à son égard, trouver des moyens de faciliter la conciliation entre sa vie personnelle et ses impératifs au travail.
  8. Remettre une lettre de remerciement personnalisée ou un courriel de félicitations de la part de la haute direction, d’un superviseur, d’un directeur, etc. pour une initiative précise ou pour souligner la constance des efforts consentis par un employé dans le cadre de son travail.
  9. Encourager l’employé à progresser après un échec et reconnaître le travail qu’il a accompli, même s’il n’a pas atteint les résultats escomptés.
  10. Organiser des événements informels, des journées d’échange et de planification, offrir de la formation aux employés, bref, leur permettre de se développer sur le plan professionnel. Une bonne façon de démontrer que vous avez à cœur de les voir progresser.

Des façons de reconnaître les employés, il en existe des centaines, qui vont du « bonjour » bien senti à l’arrivée au travail au gala avec remise de prix. Dans tous les cas, l’authenticité et la sincérité sont des gages de succès. Le plus beau? Ça ne coûte presque rien et ça rapporte beaucoup, sur les plans tant humain et qu’organisationnel. Qui dit mieux?

Recrutement et RH