Snapchat vs instagram

Snapchat contre Instagram : la cohabitation est-elle possible?

En mars dernier, Snap inc., entreprise derrière Snapchat, faisait son entrée à la bourse. Bien que la Société ait le vent dans les voiles, elle se mesure à d’autres joueurs de taille, notamment à Facebook, avec Instagram, qui ne cesse de gagner du terrain. Qui saura tirer son épingle du jeu? Les paris sont ouverts. Chose certaine, utilisateurs, annonceurs et publicitaires y gagneront.

Snapchat et Instagram : le même terrain? 

Sa croissance, Snapchat la doit entre autres à la diversification des fonctionnalités, notamment aux filtres et aux histoires, mais aussi à la conversation vidéo en direct, introduite en 2016… Jumelée à une interface simple à utiliser, la solution répond aux attentes de ses utilisateurs. Si bien que l’audience du réseau a quadruplé depuis sa création, en 2011. Elle est passée de 40 millions d’utilisateurs en 2012 à 160 millions en 2017. Rien de moins.

Pour sa part, Facebook inc. a choisi de riposter avec Instagram. L’application a connu un succès retentissant et le nombre de ses adeptes a rapidement crû. Aujourd’hui, elle rallie 200 millions d’utilisateurs actifs sur le réseau sur une base quotidienne. À la mi-mai 2017, la rivalité s’est accrue avec l’introduction, dans Instagram, des filtres animés pour les selfies, une option qui n’est pas sans rappeler celle qui a permis à Snapchat de se tailler une place enviable dans le paysage des réseaux sociaux.

Instagram Stories : quel impact sur le marché?

Évidemment, avec la multiplication des fonctionnalités dans Instagram, plusieurs personnes ont cru que l’arrêt de mort de Snapchat était signé. Le débat est entier, en effet : est-ce que Instagram pourrait priver Snapchat de sa base d’utilisateurs ?

Dans les faits, c’est la croissance du nombre d’utilisateurs de Snapchat qui est appelée à fléchir. En d’autres mots, les habitués de Snapchat y sont pour rester. Mais les nouveaux adeptes des « stories » risquent fort bien de se tourner vers Instagram, qui offre désormais des fonctionnalités similaires, associées à une plateforme qui connaît déjà du succès. En effet, au moment où Snap s’introduisait en bourse, on apprenait que le taux de croissance pour sa plateforme avait chuté de 82 % depuis le lancement d’Instagram Stories.

Snapchat : Jouer de stratégie

Pour Snap, la planche de salut consistera à concentrer ses efforts pour inciter ses membres à consacrer davantage de temps à l’utilisation de son application et pour maximiser son revenu moyen par utilisateur. Pour bien mesurer la performance des deux plateformes, Techcrunch s’est attardé sur l’activité de leurs utilisateurs respectifs.

Lorsqu’Instagram Stories a été lancé, le temps consacré par les adeptes de Snapchat est passé d’une moyenne de 22 minutes à un peu plus de 19 minutes. Mais depuis 18 mois, le vent tourne : les membres de Snapchat utilisent la plateforme 7 minutes de plus, soit en moyenne près de 24 minutes. Un bond de 45 %.

Des niches distinctes?

La plateforme d’analyse de marketing Captiv8 a constaté pour sa part qu’Instagram semble être plus populaire comme véhicule de publication que Snapchat pour les influenceurs. Néanmoins, chacune des plateformes semble associée à des niches spécifiques. Ainsi, les célébrités et les influenceurs du secteur de la beauté sont plus enclins à utiliser Snapchat, mais Instagram semble plus implantée du côté des influenceurs « style de vie ».

Par ailleurs, selon les données de Kiip, sur 10 000 utilisateurs sondés, 59,6 % disaient qu’ils préféraient Instagram Stories à Snapchat Stories. Mais lorsqu’on leur a demandé à quelles caractéristiques des histoires ils accordaient le plus d’importance, les filtres animés avaient la cote, recueillant presque 40 % d’adeptes, alors que la diffusion en direct, avec Instagram, est arrivée deuxième, avec un peu plus de 30 %. Conclusion : chaque plateforme attire ses utilisateurs pour des raisons différentes.

Une question de fidélité

Snapchat a exercé une influence plus profonde sur les Y. C’est pourquoi la plateforme pourrait compter sur la fidélité de ses habitués. Heartbeat a réalisé un sondage auprès de 1700 jeunes de 13 à 20 ans parmi les utilisateurs de Snapchat. Pas moins de 74 % ont confirmé qu’ils comptaient continuer à publier davantage sur Snapchat. Plus encore, 60 % ont dit qu’ils publiaient leur histoire chaque jour, comparativement à 18 % sur Instagram. Cependant, le sondage a aussi révélé qu’ils consultent Instagram Stories 2,5 fois plus souvent.

Publicité : Snapchat en chute

Du côté des campagnes publicitaires, les agences constatent une réduction marquée des demandes pour des campagnes de marque sur Snapchat. Techcrunch rapportait à cet égard que Heartbeat recommande à sa clientèle de se tourner davantage vers des campagnes de marque sur Instagram parce que les outils de mesure du rendement des campagnes sont plus performants. La fondatrice de cette agence a d’ailleurs mentionné le fait que Snap perd une part considérable de revenus simplement parce qu’elle ne mesure pas bien l’influence qu’ont les données sur la façon dont les entreprises et leurs marques investissent en publicité.

Ainsi, la question demeure entière : est-ce que Snapchat est vouée à l’échec avec l’arrivée d’Instagram Stories ? Pas nécessairement. Plusieurs analystes du domaine croient qu’il est possible que les Y et les  Z puissent rester fidèles à Snapchat parce que leur habitude de publier quotidiennement est bel et bien installée. Les données concernant les minutes d’utilisation quotidiennes, le type d’activité, les revenus par utilisateur le confirment. Ce qui n’empêchera pas les adeptes de Snapchat d’élargir leur réseau avec Instagram et, peut-être, de le trouver plus pratique.

TI, Web Jobs Québec