Internet des objets, tendances TI et Web

L’Internet des objets : la nouvelle révolution en TI?

On parle des objets connectés depuis un bon bout temps. Pourtant, ils tardent à entrer réellement dans la vie de monsieur et madame Tout-le-monde. Selon plusieurs experts, la mise en marché des objets connectés devrait s’intensifier au cours des prochaines années. Certains parlent même d’une révolution. Avis aux spécialistes des TI : les défis à relever dans le secteur seront nombreux et promettent d’être exaltants.

Si l’on en croit le livre blanc publié par Juniper Research, le nombre d’objets connectés appelés à faire leur entrée dans les foyers américains devrait atteindre, en 2021, pas moins de 46 milliards, le double du nombre que l’on prévoit enregistrer cette année.

5 tendances à surveiller en matière d’Internet des objets (IoT)

Selon Parks Associates, une firme spécialisée dans le domaine, les principaux secteurs où les objets connectés devraient connaître une croissance sont :

  • L’automobile : 64 % des propriétaires de voiture souhaitent que leur prochaine voiture intègre des composantes connectées.
  • Le divertissement, avec les téléviseurs intelligents, la télé 4K, les drones, la réalité virtuelle, etc.
  • La santé : le tiers des Américains sont actuellement connectés à un périphérique lié à la santé.
  • L’énergie, notamment par une gestion optimale, entièrement automatisée à l’aide de systèmes domotiques, mais aussi de dispositifs de monitorage, de panneaux solaires et de piles à très haute capacité.
  • Le contrôle vocal, qui connaît une popularité grandissante; selon Parks, 40 % des propriétaires de téléphones intelligents utilisent une forme de logiciel à reconnaissance vocale.

Des équipes multidisciplinaires à l’œuvre

Juniper Research a relevé nombre de bénéfices reliés à l’arrivée de ces technologies. Pour madame et monsieur Tout-le-monde, le cabinet de recherche évoque le confort accru, l’amélioration de la qualité de vie et les économies potentielles. Du côté des industries et du secteur, l’IoT permettrait des gains notables d’efficacité et de revenus.

L’IoT implique nécessairement des composantes matérielles, des protocoles de communication, des logiciels, de l’infonuagique, des applications mobiles… Autant de volets qui requièrent l’expertise de tous les professionnels des TI, des développeurs aux experts en réseaux en passant par les spécialistes du « cloud ». Sans compter que les objets connectés viendront bousculer tous les secteurs d’activité : services gouvernementaux, services municipaux, santé, habitation, énergie.

Un travail de persuasion

Pour les experts du domaine, les défis ne manquent pas. D’abord, il faut convaincre les consommateurs de la valeur ajoutée que peuvent leur apporter les objets connectés. Actuellement, tirer les rideaux manuellement, régler le chauffage et l’éclairage avec des boutons, démarrer le système d’arrosage extérieur par soi-même sont encore des gestes naturels, loin d’être des irritants, pour 75 % des consommateurs. Quand on considère le coût des objets connectés actuellement sur le marché et le temps consacré pour les configurer, pas étonnant que l’engouement tarde à venir. Il s’agit là d’un enjeu bel et bien réel auquel les spécialistes des TI devront s’attaquer.

L’autre défi touche la question de la confidentialité des renseignements. Comment les consommateurs peuvent-ils avoir la certitude que leurs données ne tomberont pas entre les mains de personnes mal intentionnées? Avec la connectivité reste toujours la crainte que des renseignements personnels soient volés ou utilisés à des fins malhonnêtes. Avis aux experts de la sécurité informatique : les perspectives sont prometteuses!

Et vous? Croyez-vous que les objets connectés pourraient améliorer votre qualité de vie? Dans quels aspects de votre quotidien seriez-vous prêt à vous fier à la technologie?

TI, Web