Bitcoin

La folie du bitcoin

Une étude de Cambridge estime qu’à l’heure actuelle, plus de trois millions de personnes possèdent des comptes de monnaies numériques, dont le bitcoin fait partie. En avril 2017, la valeur combinée de toutes les cryptomonnaies s’estimait à plus de 27 milliards de dollars. Ce n’est donc pas surprenant que le bitcoin provoque une tôlée chez les géants de la bourse de Wall Street. Serait-ce le début d’une nouvelle ruée vers l’or virtuel?

Le bitcoin en quelques mots

Le bitcoin fut créé anonymement en 2009. Il s’agit d’une monnaie virtuelle décentralisée. C’est-à-dire qu’elle ne dépend d’aucune banque centrale. Elle repose plutôt sur un système P2P ou chaque utilisateur joue le rôle de serveur et de client. Chaque transaction est répertoriée dans un registre informatique nommé blockchain. Il utilise des blocs de transactions chiffrés qui s’ajoutent les uns aux autres; on parle alors de cryptomonnaie. La valeur de celle-ci monte en flèche, tellement que plusieurs craignent une bulle spéculative. Actuellement, un BTC vaut entre 6,500$ et 7,000$ CAD.

La situation de Wall Street

Dans un coin : le PDG de la banque JPMorgan Chase. Il qualifie le bitcoin d’escroquerie. Ayant longtemps été utilisé pour des activités illicites par des trafiquants et autre, le PDG n’en démord pas. En son sens, il s’agit d’une bulle économique vouée inévitablement à imploser. Il est allé jusqu’à affirmer que si un de ses courtiers spéculait sur le BTC, il allait licencier sur le champ.

Dans l’autre : Goldman Sachs.  La firme,  quant à elle, y voit une belle opportunité de renflouer les coffres. Selon les dires, elle envisagerait même d’engager des courtiers pour acheter et vendre la monnaie virtuelle, comme elle le fait présentement pour d’autres devises.  Le PDG Lloyd Blankfein a toutefois fait savoir sur Twitter qu’il n’était toujours pas décidé. Cependant, il a affirmé qu’autrefois, les gens étaient sceptiques au sujet de l’argent papier et pourtant, il a dépassé la valeur de l’or. GS affirme qu’un jour, la BTC deviendra une monnaie banale et non plus seulement un actif d’épargne. La preuve, certains établissements à New York acceptent les paiements en BTC.

Que faut-il en conclure?

Il n’est pas évident de savoir s’il faut, ou non, se lancer dans la course au bitcoin. Depuis sa naissance, le bitcoin est « mort » à plusieurs reprises. Ses taux sont les plus élevés qu’il ait atteints depuis le début et plusieurs spécialistes croient que sa montée ne s’arrêtera pas avant longtemps. Il faut aussi savoir que le bitcoin est qualifié comme étant infalsifiable puisque pour modifier une information, il faudrait pouvoir la changer pour tous les utilisateurs. C’est donc une avenue intéressante pour ceux souhaitant effectuer de grosses transactions. D’autres disent que le bitcoin deviendra désuet puisque d’autres cryptomonnaies ont vu le jour depuis. Certaines valent aussi leur pesant d’or.

Alors, faut-il investir, ou pas?

Technologie