Que faire suite à l’entretien d’embauche?

La patience est la vertu des forts mais, l’attente est rarement agréable. Comment gérer les jours qui suivent un entretien d’embauche, teintés de sentiments d’anxiété et d’espoir?

Les lendemains d’un entretien d’embauche sont assez difficiles à vivre. Voici quelques préceptes pour gérer « l’après-entretien » et, continuer à avancer sereinement…ou presque.

L’optimisme est votre principal carburant

Pensez que vous avez obtenu le poste! Ce n’est évidemment pas encore le cas, mais avec cette mentalité, vous poserez un regard confiant sur l’avenir. Moins de stress et plus de motivation pour gérer des points pratiques : s’informer sur la date de l’éventuelle prise de poste et la préparer, ou encore aller chercher les références que vous avez promis de fournir lors de votre entretien.

Ne stressez pas inutilement!

Renseignez-vous sur les délais de réponse. Demandez s’il est possible de passer un coup de fil ou de prendre des nouvelles par courriel, et quelles seraient les meilleures périodes pour le faire. De cette façon, vous éviterez de déranger votre futur boss au mauvais moment. En revanche, si la personne vous annonce un délai trop long à votre goût, prenez sur vous et soyez patiente!

Garder le contact, c’est important!

Après les remerciements d’usage qui concluent un entretien, restez en contact en envoyant un courriel de remerciement. L’astuce : faire suivre le courriel d’une lettre personnalisée qui permet d’apporter des éclaircissements sur les points qui vous semblaient obscurs durant l’interview. Profitez de l’occasion pour glisser un ou deux conseils pertinents, à la manière d’un consultant, par rapport aux problèmes que rencontre l’entreprise et qui ont été évoqués lors de l’entretien.

Vous n’êtes pas reçue? Avancez quand même et tirez-en des leçons

On ne gagne pas à tous les coups et vous le savez. Mais le plus important, c’est de tirer des leçons de cette expérience qui vous servira certainement à réussir haut la main vos prochains entretiens. Après tout, nous avons toujours des croûtes à manger dans tout ce que nous entreprenons. C’est donc l’heure d’un bilan douloureux, mais nécessaire.

La plupart du temps, le recruteur vous annonce qu’il ne manquera pas de vous appeler pour un poste qui correspond beaucoup plus à votre profil. Vous êtes déçue mais, restez courtoise! Ce n’est pas le moment de gâcher vos chances. L’entreprise vous rappellera peut-être effectivement, et même plus tôt que vous ne le pensez.

Recrutement et RH