Médias sociaux, réseaux sociaux : L'évolution

L’évolution et l’avenir des médias sociaux

2006. L’année où l’univers virtuel que nous fréquentons maintenant tous les jours a changé à tout jamais. C’est l’année de la mise en ligne de Facebook; le géant Facebook. Puis, en 2007 fut l’année de Twitter. Malgré l’engouement créé par ces médias sociaux, et bien qu’ils semblaient prometteurs selon plusieurs, ils demeuraient inconnus.

La période néolithique des réseaux sociaux

Plusieurs, dont l’auteur du Social Media Manifesto, Brian Solis voyait le potentiel des médias sociaux. La possibilité de pouvoir passer outre les médias d’information traditionnels. La capacité pour tous de s’informer et de s’exprimer. Un contact personne à personne hors du commun; du jamais vu! En 2008, avec la crise économique aux États-Unis, ce nouveau type de média a démontré être une entreprise pratiquement intouchable par la récession. Il devenait impératif d’en faire aussi un outil de marketing. C’est durant cette année que Brian Solis dévoila sa dernière création : The Conversation Prism.

Réseaux sociaux : Conversation prismConversation Prism 5.0

Ce prisme est en fait un diagramme ressemblant à une fleur qui organise les diverses plateformes selon leurs offres. Récemment, le prisme a été mis à jour. Il ne l’avait pas été depuis quatre ans puisqu’il y a trop de mouvance dans le milieu. Sans compter que plusieurs réseaux sociaux n’ont pas une très longue vie. Brian et sa collègue Jaimy Szymanski ont enlevé 84 plateformes et en ont ajouté 141 nouvelles. Ils ont aussi ajouté diverses catégories d’offres, mais n’en ont enlevé aucune. Grâce à cette mise à jour, ils ont pu remarquer que les médias sociaux deviennent de plus en plus sophistiqués et de plus en plus coûteux. Ils constatent aussi que l’évolution de ces réseaux concorde avec le besoin de créer le contact de personne à personne via le monde réel; non plus seulement virtuel.

Les nouveautés changeant la donne

On pense entre autres à la montée de l’intelligence artificielle, une fois de plus. Brian Solis mentionne que si les algorithmes sont utilisés à mauvais escient, ils pourraient amener beaucoup de difficultés aux gens plutôt qu’avoir une vertu plus utile. Ensuite, on s’attarde aux vidéos en direct qu’il est possible maintenant de faire même sur les plateformes les plus anciennes. La messagerie privée, en style « tchat » qui reflète notre besoin de vie privée. Il y a aussi la réalité augmentée, comme l’option de pouvoir connaître les valeurs nutritives d’un produit en balayant son code barres à l’épicerie. Puis finalement, la « Social TV », que peu utilisent pour le moment, mais qui est promise à un bel avenir.

People need to design new ways of doing or seeing things so the outcomes become wonderful experiences that people didn’t know were possible. This field is for anybody who wants to re-create themselves as a relevant strategist or expert in the future. – Brian Solis

Définitivement, la vie des médias sociaux est loin d’en être à son point final.

TI, Web